La paille et la poutre

Affiche La paille et la poutre

Julien Bouchard-Madrelle a eu la folle idée de réunir Dom Juan et Le Cid pour une rencontre totalement improbable. Accompagnés d’Eléanore Laforge-Mesplomb pour la mise en scène, Julien Hammer et Rafael Vanister nous offre un huis clos d’une grande intensité dans la pièce « La paille et la poutre » au théâtre du Ménilmontant. 

L’histoire de « La Paille et la Poutre » :

L’idée est étrange et complètement improbable : le Cid, homme d’honneur et de probité, mort en 1099, rencontre Dom Juan, quelque part, dans un au-delà mystérieux, Dom Juan l’homme sacrilège, aux mœurs légères, mort plusieurs siècles plus tard. Ce dernier vient d’être foudroyé par la main du Commandeur. Les voilà tous les deux réunis, forcés de s’adresser la parole dans une sorte d’antichambre silencieuse. Est-ce un purgatoire ou l’enfer ? Pourquoi cette rencontre entre deux hommes que tout semble opposer ? Sont-ils mis en présence l’un de l’autre afin de se tourmenter éternellement, comme dans le célèbre Huis clos de Sartre ? Il semblerait bien que oui… mais à quoi bon se juger ? Pourquoi ne pas essayer de se comprendre d’autant plus que « La critique est aisée »… C’est d’ailleurs de cette dernière idée qu’est tiré le titre de la pièce qui fait allusion à un extrait de l’évangile de Saint Luc : « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil à toi ! » (Saint Luc, 6,41 ) Dans cette première version de la pièce, verrons-nous la vertu triompher du vice ou le vice triompher de la vertu ? Et puis que veut dire être vertueux ? Que veut dire être plein de vice ? L’âme des hommes n’est jamais totalement sombre, jamais totalement claire…

Note d’intention de l’auteur Julien BOUCHARD-MADRELLE sur la paille et la poutre  :

Tous les jours nous croisons et nous entendons des personnes qui se jugent les unes les autres, sans pour autant réellement se connaître, sans pour autant être aptes à juger qui que ce soit. Tous les jours nous observons ce phénomène étrange qui consiste à ne pas pardonner à autrui une faute, tout en se haussant soi-même, à cette occasion, sur une sorte de piédestal. Les paroles deviennent alors injustes et amères, les commentaires faciles et peu justifiés. Nous voyons cela dans le métro, au travail, à la télévision, dans les foyers : on se montre du doigt à la moindre occasion et parfois, aveuglé par des paroles qui dépassent notre pensée, on oublie que le plus important serait peut- être d’essayer de comprendre et d’abord de se regarder soi-même avant de fustiger autrui. C’est en diagnostiquant cette espèce de maladie propre à l’espèce humaine et dont je suis parfois victime moi-même que j’ai voulu l’illustrer d’une manière symbolique à travers la confrontation de deux personnages de théâtre, le Cid et Dom Juan, que tout semble opposer, dans un lieu improbable. Contrairement à certaines de mes autres pièces, j’ai voulu m’éloigner de la vie de tous les jours et donner à cette création une autre 10 dimension, celle de l’illusion et du rêve. Il m’a semblé que de ce fait, cette pièce aurait plus de poids, un peu comme une fable, qui, présentant une situation improbable, est pourtant l’illustration de bien des réalités. J’ai pris quelques libertés, notamment en prétendant qu’Elvire était fille du Commandeur, mais j’ai essayé de rester fidèle aux personnages d’origine, puis…. mon imagination a fait le reste…

Note d’intention de la metteur en scène Eléanore LAFORGE-MESPLOMB sur la paille et la poutre  :

Les Personnages de la paille et la poutre :

Pour ma mise en scène, j’ai pris en compte les origines du Cid et de Dom Juan. Je me suis basée sur la manière dont je percevais leur caractère et leur personnalité dans les pièces de Corneille et de Molière, tout en leur insufflant un brin de modernité et de contemporanéité. J’ai choisi deux jeunes comédiens pour interpréter le Cid et Dom Juan. Rodrigue et Juan sont deux jeunes hommes issus d’une même génération. Ils sont très proche des jeunes gens de nos jours. Ainsi, j’ai une vision très moderne et contemporaine de ces deux personnages. Ils sont, comme on pourrait les appeler de nos jours, des « adulescents » issus de la « génération Y ». Rodrigue et Juan viennent d’entrer dans le monde des adultes. Ils vivent encore leur vie d’adolescent loin des préoccupations des adultes. Leur seul centre d’intérêt est leur vie sentimentale (Rodrigue souhaite se marier avec Chimène, Juan enchaîne les conquêtes). Cependant, ils vont être confrontés à la réalité. Rodrigue doit faire face au déshonneur de son père et réagir à l’invasion des Maures. Bien que la notion de déshonneur filial soit devenue obsolète, les jeunes adultes de nos jours, à l’image de Rodrigue, se sentent redevables vis-à-vis de leurs parents envers lesquels ils sont plus dépendants. Le père de Juan, Elvire et ses frères, veulent que Juan change son comportement peu louable pour adopter une attitude conforme à la morale et à la société. 12 La famille de Rodrigue et Juan, ainsi que la société dans laquelle ils vivent, les poussent à grandir et à assumer leurs responsabilités. Face à cette pression, Rodrigue et Juan vont réagir différemment. Le Cid va assumer ses responsabilités vis-à-vis de son père et de son pays, alors que Juan va fuir ses devoirs pour vivre sa vie comme il l’entend. Leurs attitudes opposées, leurs différents modes de vie, leurs opinions et leurs personnalités contraires, vont amener Rodrigue et Juan à se confronter. Cependant, être enfermés ensemble va leur permettre d’aller au-delà de la confrontation. Ils vont parvenir à se comprendre mutuellement, à compatir aux souffrances de l’autre. A travers l’autre ils vont également apprendre à se connaître eux- mêmes, à prendre conscience de leurs propres failles.

La scène :

Dans ma mise en scène je devais prendre en compte ce lieu insolite où se trouvent les personnages: le purgatoire. J’ai également pris en compte le fait que les personnages, ainsi que les spectateurs, pensent jusqu’à la fin de la pièce se trouver en enfer. Je voulais un espace de jeu restreint et totalement vide. Je souhaitais faire du purgatoire un endroit neutre où vont les âmes avant d’être envoyées au paradis ou en enfer. Ainsi, il fallait un espace sans décor, neutre. 13 L’espace de jeu est volontairement restreint pour que les spectateurs ressentent l’enfermement des personnages. Une atmosphère étrange, mystérieuse, voire effrayante règne sur scène. Cette ambiance est créée à travers tout un jeu de lumière, de son et de silence.

Nominations

« La Paille et la Poutre » a été nominée aux P’tits Molières 2015 dans deux catégories :

  • Meilleur auteur pour Julien Bouchard-Madrelle
  • Meilleur comédien dans un premier rôle pour Rafael Vanister et Julien Hammer.

Ma critique :

De prime abord, ce n’est pas du tout le type de théâtre que j’aime. Mais finalement, les deux comédiens de « La Paille et la Poutre » ont réussi à me transporter dans leur interprétation. Rafael comme Julien campent leur personnage avec une grande intensité, comme habités par ces deux grands personnages que sont Dom Juan et Le Cid.

Ils auraient pu être déstabilisés par la sortir assez rapide de 2 spectateurs, mais non, ils ont continué sans sourciller, en vrai professionnels.

Cette pièce est aussi une belle leçon sur le jugement d’autrui. Parfois il est bon de se remettre en question avant de pouvoir porter un jugement sur les actes des autres.

Si vous souhaitez passer un bon moment pour bien démarrer le week-end ou les vacances, il vous reste ce soir et demain pour aller applaudir Dom Juan et Le Cid sur la scène du Théâtre du Ménilmontant.

Infos pratiques :

Théâtre Ménilmontant – 15 rue du Retrait, 75020 Paris

Horaire : 19h

Réservation :

– Sur le site du théâtre : www.menilmontant.info

– Sur les sites de billetterie en ligne

Tarifs :

-Plein tarif : 18 euros

– Tarif réduit : 10 euros

 

 

Share Button

About Natalie Burg (238 Articles)
Blogueuse, rédactrice web, Community Manager de nature curieuse ! J'aime donner mon avis et faire partager mes coups de cœur, mes découvertes, mais aussi mes coups de gueule ! Je suis aussi une maman comblée depuis quelques années maintenant ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien